6 juin 2017

la formation de nos cœurs précède

celle de nos hémisphères

 

 

il en va ainsi de notre lien

(Chantal Neveu, La vie radieuse)

 

***

 

J’ai reçu hier, cadeau de fête de ma marraine, un collier Caroline Néron sur lequel est inscrit « Si la raison est la boussole, les vents sont la passion. » Si on passe outre le chiasme peu convaincant, on touche à la même vérité : le cœur irrigue le cerveau, les poumons, tout le reste; il pompe des vents qui s’élanceront hors du corps par le bout des doigts, des yeux, des lèvres.

Je préfère être poussée dans les bras d’un autre par le vent plutôt qu’être tirée par une boussole.

De toute façon, si j’ai bien suivi mon vent d’ouest, ma boussole s’ajustera et pointera vers l’est. Je crois aux miracles.

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s