24 juillet 2017

I like the in-betweens
I like the time it takes
to get somewhere

(@bioluminess, tumblr)

 

(Trad.:

J’aime les entre-deux
j’aime le temps que ça prend
pour arriver quelque part)

 

***

 

Pour arriver quelque part, vraiment arriver, ça prend du temps. C’est mon quatrième séjour à Sarajevo, et bien que chacun d’entre eux ait été plus long que le précédent, je ne me sens pas encore complètement arrivée. Bien sûr, comme toujours mon cœur a été le plus rapide. Il a tout de suite donné la mesure : il fallait me rendre, encore et encore, dans cet espace qui me tiendrait lieu de nouvel entre-deux après le Japon. Entre deux (ou trois) langues, entre deux moi, entre deux vies, même.

Et si je ne prends pas le temps d’aimer les interstices, les roses ciel de balcon, les verts thé du matin et les rouges écharpe mongole, si je n’apprécie pas leurs couleurs en prisme au soleil, je n’arriverai pas, je n’arriverai jamais nulle part au fond de moi.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s