31 juillet 2017

I like the in-betweens
I like the time it takes
to get somewhere

(@bioluminess, tumblr)

 

***

 

Les cloches du matin m’indiquent que je ne suis pas seule à me lever si tôt. Je prends leur tintement comme un baume à l’eau de rose, un appel à ne pas m’oublier, à ne pas oublier que je vais quelque part.

***

Je suis déjà quelque part : dans un entre-deux. Dès que je passe les contrôles de sécurité, je me transforme, je redeviens celle que je suis quand je suis seule (avec vous). Je me trouve déjà à destination sans le savoir : je me trouve. Et j’aimerais que ça ne s’arrête jamais, qu’arriver, comme voyager, ne devienne plus possible qu’à l’imperfectif.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s