15 aout 2017

un cœur à

 

compléter

(Thierry Dimanche, « Électrons de cœur », dans Exit numéro 86)

 

***

 

Même avant mon opération, je sentais mon cœur complet, comme on nous dit qu’on ne complète pas un formulaire mais qu’on le remplit. Ses ventricules et oreillettes répondaient à sa valve malade tant bien que mal, mais elles répondaient. Mes jambes continuaient d’avancer malgré le ralentissement général. L’électricité parcourait toujours mon corps.

Mon cœur réparé est toujours aussi complet, mais il est désormais plein : de titane doré, d’appels à la prière du matin, de gouttes d’eau de rose en spray. Maintenant, je le dépose dans un sac d’étoiles et je brasse. Puis j’y place un autre cœur. Et tout se remplit.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s