2 septembre 2017

Svakoga dana, u svakom pogledu, sve više napredujem.

(Sjećaš li se Dolly Bell?, Emir Kusturica)

 

Chaque jour, à tous les points de vue, je m’améliore.

(traduction libre et un peu pourrie)

 

***

 

Être malade fait partie de tout (long) voyage. Et être malade sans obligations, c’est l’occasion de m’améliorer en ne faisant rien, pour une fois. C’est l’occasion de revenir à l’humilité post-opération : chaque geste, chaque bouchée demandent que je m’y attarde pour me réajuster, sans pour autant passer la journée dans l’apitoiement.

Sur ce point de vue aussi, je m’améliore. Quand je lève les yeux, je vois à quel point la lampe aveuglante crée un motif plus grand qu’elle, plus détaillé qu’elle, et que ni l’une ni l’autre ne peut exister seul.e.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s