5 septembre 2017

Fuir n’est pas seulement partir, c’est aussi arriver quelque part.

(Bernard Schink)

 

***

 

Je sais que je pars, que j’arrive quelque part. Que je me berce de l’illusion de la biunivocité du voyage : à un endroit correspond mon absence, à un autre ma présence.

Mais tout déplacement implique des traces, qu’elles se creusent sous mes pas ou qu’elles barbouillent de ma couleur le ciel pour m’indiquer la route (vers le haut!). Tout voyage est un sillon d’émotions : des peurs qu’on ne voulait pas faire entrer dans nos bagages mais qui y ont fait leur chemin entre deux bouteilles de shampooing; des amours laissées derrière, ou plutôt devant nous; et des rêves qui changent de forme en même temps que de langue dans nos têtes chargées.

Il y a tant de fuites possibles… et tant d’arrivées.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s