16 septembre 2017

Sutra
smirit će se tvoje srce
koje sada očajalo tuče.

(Antun Branko Šimić)

Demain
se calmera ton cœur
qui bat maintenant désespéré.

(trad. libre et imparfaite du serbocroate)

 

***

 

Je suis parvenue à ce demain. Avec le passage des saisons, le retour des wulongs d’hiver et le désir du sucré comme une couverture, je me rends compte que mon corps a enfin ralenti, prêt pour l’hivernation; que mon cœur s’était calmé, loin du désespoir des grandes chaleurs.

Je suis parvenue à ce demain mais maintenant, ce sont mes paupières qui battent désespérées, mes pieds qui veulent faire le tour de la lune au lieu de se planter devant et de l’avaler, mes cuisses qui désirent être ailleurs même s’il n’y a pas d’ailleurs. Mon cœur le sait, lui qui a toujours quelques pas d’avance, en plein centre de ma tasse.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s