23 septembre 2017

Il y aura une     dernière     journée parfaite

(William Letford, « La fusion s’élargit », Exit no 83, trad. Jonathan Lamy)

 

***

 

Il n’y en a jamais. De dernière, ou de journée parfaite? Probablement des deux.

Non, je suis injuste. Il y a des journées parfaites. Hier en était une. Aujourd’hui n’en est pas une. Cela veut-il dire qu’hier était la dernière? Ou le futur simple d’il y aura laisse-t-il plutôt présager encore un brin de soleil éclairant un thé, voile de soie sur mes papilles? Encore une Žilavka qui panse les ailes effrénées dans mon estomac? Encore un lit ilot de chaleur, des tictacs qui s’alignent, des yeux qui se mouillent en chœur?

Non, il n’y en aura pas. Il y aura autre chose, ce sera imparfait, et ce sera mieux.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s