5 octobre 2017

Fuir n’est pas seulement partir, c’est aussi arriver quelque part.

(Bernard Schink)

 

***

 

Si fuir n’est pas seulement partir, partir n’est pas seulement fuir non plus. Je pars encore demain et je ne fuis rien, je suis simplement portée par ce désir d’arriver quelque part, dans l’odeur de peau gorgée de soleil d’automne. Je ne fuis rien sauf l’impression que ce n’est pas ici que je dois passer les prochains jours; j’ai fait tout ce qu’il fallait d’inconfortable, et la solution m’a été apportée sur un tapis (kilim? ćilim?) magique chargé de brownies véganes odorants jusqu’à l’étage du dessous…

Oui, j’ai hâte d’arriver, mais je dois aussi me rappeler que j’y suis déjà, arrivée. Et que de tout en haut, avec mon chocolat, je peux mordre des yeux dans tout ce blanc… et laisser tomber des miettes, en attendant.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s