10 novembre 2017

L’invincible oublie parfois d’être docile

(Gaëlle L., #taville)

 

***

 

Une autre année se ferme avec la première neige de ce matin. Chaque jour une année se ferme et une autre s’ouvre, serpent de glace qui gonfle et dégonfle selon les gels et dégels, serpent à queue de glaçon qui clochète.

Ma valve mécanique est un flocon au vent, un grelot qui m’emporte devant et derrière, dans tous les pays qui ont habité mon sommeil de sous-sol. Quand je me retourne pour voir le chemin parcouru, je ne vois pas mes traces de serpent gracile. Mais je les sens quand ma cage est ouverte, comme à l’approche d’une tempête dans une salle de classe.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s