30 novembre 2017

La joie est anticipation de la joie.

(Rabih Alameddine, Les vies de papier)

 

***

 

Dans mes presque deux heures d’otobüs pour rentrer ce soir, la vitesse toute contenue dans les muscles, mais aussi une joie tranquille qui me traverse plusieurs fois sans regarder des deux côtés avant… Si le bonheur ne peut être qu’ici et maintenant, comme on dit, dans la fraction d’asphalte et de seconde qu’occupe mon véhicule, il prend généralement chez moi plutôt la forme d’un sonar de dauphin et fonctionne par écholocalisation : après avoir été lancées dans l’avenir proche, les ondes renvoyées par les découpes, les yeux et les mains chères se rendent directement à mon cœur en émettant une sonnerie –

votre carte est validée, iyi yolculuklar.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s