26 décembre 2017

Continuez de boire votre thé. Sachez d’emblée que personne ne comprendra.

(Stephen Mitchell, L’Éternelle Sagesse du Tao : le rire de Tchouang-Tseu)

 

***

 

Personne ne comprendra pourquoi je me lève si tôt avec l’urgence de boire mon Jingxian Jin Jun Mei, ni pourquoi la neige craque de si bon matin au bord de ma fenêtre, ni pourquoi la voiture du voisin n’est même pas si enneigée après une nuit de lampadaires, une nuit mauve orangé.

Avec la gorgée onctueuse vient le réconfort : comme personne ne peut vivre mes sentiments, il n’y a aucun stress à y avoir, qu’une peau équanime si mon cœur est chantant. Avec la gorgée chaude vient un peu d’air frais, dans un bruit de sapage – comme une neige de nuit, à la fois destruction et habillage.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s