4 janvier 2018

You are coming. The future opens its mouth and
a beat behind your heart, you
enter. Dark matter:
your thirties. Misgivings abundant but undeterring.

(Deanna Young)

 

***

 

Les doutes qui ne me découragent pas, qui ne me déterrent pas : voilà exactement comment je me sens après qu’une couche de glace s’est formée sur moi, une croute qui reproduit et fixe mes dess(e)ins sinueux. Devant le soleil d’hiver, je me sens enracinée aussi creux qu’un rayon, et ce, même si chacun de mes pas craque.

J’entre souvent un battement plus tard que mon cœur; c’est qu’il se lie (et se délie) vite, et il n’a pas besoin de mes doigts gommés pour le faire. Mon cœur sait comment seront les prochains hivers, les prochains étés. Je n’ai qu’à poser les deux mains contre le cadre de la porte, et à me propulser.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s