8 janvier 2018

tu vas faire du thé
il te traversera

(François Rioux, L’empire familier)

 

***

 

Ce matin, je ne vais pas faire du thé, au contraire des vingt derniers matins. Je suis prête à laisser un filet d’eau, un filet d’autre me traverser, son don procurant chaud et moelleux comme la voiture en offre au chaton l’hiver.

Je suis de retour dans mon empire familier : les chats, le thé, les plaques de glace que moi seule puisse caser ou casser. Ça case ou ça casse : voilà un mantra que je me répèterai alors que la fumée montera de ma tasse, toujours souple, jamais irréparable.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s