24 janvier 2018

Il ne s’agit pas de parler
ni non plus de se taire
il s’agit d’ouvrir quelque chose
entre la parole et le silence.

(Roberto Juarroz, cité par P. Lambda, Ailleurs si j’y vole)

 

***

 

Ailleurs si j’y vole : j’y ai volé, me voici, dans cet ailleurs qui a pourtant la même réalité que les autres, les bagages difficiles à manipuler sur les trottoirs dentelés, le fond du sac mouillé comme par magie, la grip de la coloc et la faim qui donne envie de sortir mais mes cheveux sont trempés et je ne sais pas où est le séchoir.

Je ne connais qu’une seule solution aux problèmes de réalité : y aménager un coin repos, un coin à soi, un coin repos de soi, comme si de camper sous un drap contour m’extrayait d’un autre contour, celui des klaxons et leur hoş geldin empressé. J’ouvre une valiz, une théière, et entrent la parole et le silence.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s