1er février 2018

[…] tu as dit : « On est seul. » J’ai répondu : « C’est vrai, mais parfois on croit qu’on ne l’est pas. »

(Christine Angot, Un amour impossible)

***

Si tu exploses en poussière d’étoile, dis-le-moi avant pour que je me colle sur toi. Puis nos morceaux seuls retombent lentement dans la distance, prenant au passage les parfums d’autres mauves astraux; les étoiles se reposent les bras.

Inévitablement, la lune fait son travail d’agglomération : nous voilà à nouveau miettes de la même masse, aussi lourde qu’une assiette d’izgara köfte. Et je sais qu’à observer sa seule réflexion, je ne comprendrai jamais l’univers.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s