3 mars 2018

et nous avons ce besoin cet appel encore plus sauvage du big bang rose des coeurs

(Le vol du Phoenix, @nightcall_66)

***

Plus je le vis, ce big bang rose des coeurs, plus je veux le revivre. Mais plus je (le) vis plus j’apprends aussi que le coeur a plus d’une chambre, que ses tapisseries de points de suture sont aussi grandioses que ses parois caverneuses, et que le ciment peut être un décor pour l’amour… surtout quand le soleil se pointe, à l’heure des vêtements de la veille.

Plus je vis l’amour, plus je le vois, même lorsqu’il a la taille d’une piqure au creux du bras; car je sais, je sens tout le sang qui circule derrière, tout le panorama que je peux apercevoir à travers la fente d’une ruelle lorsque mon regard se porte au-delà de mon hōjicha, yeux brulés et bruleurs.

One thought on “3 mars 2018

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s