13 mars 2018

[…] savoir vivre

c’est arrêter de faire semblant

(Marie-Andrée Gill, Frayer)

***

J’aime quand les chat.te.s qui s’aiment s’enroulent l’un.e avec l’autre au vu et au su de tou.te.s : nous dormons ensemble, c’est ainsi et pourquoi en aurions-nous honte? J’ai longtemps été moins sage qu’une chatte et j’ai fait semblant de ne pas avoir cette démarche féline, de ne pas avoir besoin de poil où m’endormir.

Serait-ce que je sais de plus en plus vivre? Ou que je sais de moins en moins, donc que je me permette plus? J’ai besoin de douceur, et je me l’envoie par courriel, emballée dans une couverture aux couleurs fraichement lavées, balancée doucement dans une tasse de kamairicha.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s