20 mars 2018

Loin de cette terre, vers le nord ou vers le sud, on a besoin d’air. D’infini.

(Louise Desjardins, L’idole)

***

J’avais besoin d’une nuit infinie, pourtant, et c’est le soleil qui me ramène à la beauté, à la vie. Il y aura toujours une mèche qui ira dans la mauvaise direction – et c’est souvent celle-là qu’on remarque, qui fait toute une coiffure. Il y aura toujours un mot qui surgira pour faire sens, arkdaşlar, les ami.e.s, quand ce n’est pas un chat ou un chien ou un taxi.

J’ai besoin de cet air que j’arrive à me faire moi-même, j’ai aussi besoin qu’enfin la lune se remplisse et dépose sa blancheur, sa fraicheur de couverture sur ma peau perlée grise. J’ai en moi trop de sud; viens ici, avec ton nord si grand.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s