25 mars 2018

Ma posture – celle du corps comme celle de l’esprit – est faite de l’aller-retour entre douter de tout et ne douter de rien. Je ne comprends pas ce paradoxe.

(Catherine Voyer-Léger, Prendre corps)

***

Ma posture est celle du corps couché droit, du corps qui se réveille dans un sursaut ennuyé et qui souhaite soudainement déménager dans un autre univers sonore, sous des draps qui apaisent la peau tremblante. C’est finalement le sauvignon gri qui calme mon coeur pris sous une avalanche de cadeaux pastel, d’amour-fontaine arc-en-ciel peau de thon.

Je doute de tout tout en ne doutant de rien. Je sais cet amour, mais je l’oublie constamment. Je passe mes journées entre plénitude et quête, sommeil et manque, explosion et désir. Et grâce à cet aller-retour, je tiens debout.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s