16 avril 2018

True beauty is something that attacks, overpowers, robs, and finally destroys.

(Yukio Mishima)

***

Oui, au jeu de la beauté on finit toujours détruit.e. Oui, à trop prendre de flèches au coeur on finit par sentir les courants d’air qui traversent les tünel, valves nouveau genre toujours en construction(/destruction). Oui, chaque flèche part avec un peu de chair, mais autour de son fut est enroulé, tout bien serré contre le bois, un mesaj : rien de nouveau sous le soleil mais pourtant les mots en sont lumineux, tout pleins de ö à rayons ı.

Je n’ai plus peur du rouge. Je me nourris autant de lui qu’il se nourrit de moi, et à travers le toit ouvrant je chante ce que je ne savais pas dire il y a quelques mois à peine. Je chante parce qu’il y aura bien un jour le vol.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s