24 avril 2018

La joie est anticipation de la joie.

(Rabih Alameddine, Les vies de papier)

 

***

 

J’écoute une heure quinze minutes de joie en buvant le sencha que je me suis infusé et en me peignant les ongles en couleurs changeantes du printemps. J’émerge : There is no such thing as waiting; l’attente n’existe pas. Puis je retourne respirer sous les collines, les montagnes et les châteaux, je retourne à mon observation de l’eau de loin, ciel inversé déroulé pour les yeux de l’humanité.

Je laisse ma pensée descendre puis remonter, toucher Bosphore puis la seule étoile que tu m’as montrée : s’il n’y a rien c’est qu’il y a aussi tout; alors je choisis de manifester le tout, une galaxie au bout de chacun de mes doigts.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s