1er mai 2018

I believe slowness is the only luxury we have left in our lives.

(Henri Cartier-Bresson, cité par Tishani Doshi)

***

La déconnexion complète du faisceau musculaire du temps prend… du temps. Et de l’énergie. (Ça prend de l’énergie, flotter. Ou, enfin, cesser de résister.) Et si ça ne se fait pas instantanément, c’est surement en bonne partie parce que je m’accroche aux cadres des jours, des mois et des semestres (celui des années m’est encore hors de portée), parce que j’aime me balancer au gré des minutes en regardant de haut les secondes avancer comme une colonne de fourmis vers un quignon de pain.

Souvent mon envie de contrôler mon corps passe par ma prise de contrôle du temps. Peut-être est-ce la première façon que j’ai trouvée de toucher à ma grandeur? Pourtant il y a de tout dans le temps, et quand je comprendrai que nous ne sommes qu’un, je ne craindrai plus le luxe de la lenteur… car il n’est autre chose que le luxe d’être moi, au fond.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s