18 mai 2018

Au fond, « Qu’est-ce qui est arrivé après? » – voilà la seule raison d’être de la vie ou d’une histoire.

(Jack Kerouac, Les anges vagabonds)

***

Chaque fois que je fais un choix basé sur l’intuition (ou sur l’habitude, parfois ce n’est pas si simple à discerner), je pense d’abord à ce qui s’ensuivra. À quoi sert l’intuition sinon à découvrir la suite… de l’intuition, etc.?

Au fond, c’est une dépendance aux signes que j’ai, un sentiment d’insuffisance – l’impression qu’il faut sans cesse ajouter des feuilles de thé en cours d’infusion, que sinon le dem sera fin et filant, comme une vie mince et fuyante. J’aime avant tout la sürpriz, et elle me le rend bien. Cependant, ce que j’oublie trop vite, c’est que je peux à la fois être surprise et surprenante.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s