24 mai 2018

It was falling in the dream
It was falling actually
It was the sakura night

(Shinsaku Hanada)

***

Tomber n’est pas forcément négatif; ainsi tombe-t-on sur le voisin qui résoud notre problème d’électricité, sur le mec qui nous invite à la plage, même sale, ou sur la chanson qui nous répète que tu es Istanbul peu importe la valeur du dollar ou la solitude de la yalnız Kız Kulesi, la tour de la Jeune fille seule.

Le plus merveilleux, c’est de tomber sur ce qui tient, qu’il s’agisse d’un dos réparé par le sable, de bras qui tiennent ouverts pendant tout une séance de bhangra ou d’une mosaïque aux couleurs défiant les yeux comme le temps. Le plus merveilleux, le plus apaisant, ça reste de laisser tomber.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s