2 juin 2018

It is June. I am tired of being brave.

(Anne Sexton)

***

Oui, j’en ai marre d’être brave. Surtout parce que j’en ai marre de sentir qu’il faut que je sois brave. C’est surtout ça qui dérange : l’absence de liberté – alors que la bravoure est, devrait être un acte de liberté extrême. On est en juin, et je suis déjà fatiguée. J’ai besoin de nouveau, mais je suis tannée de toujours devoir le déclencher. Pourtant même en me plaignant je continue de chercher la nouveauté, par réflexe.

Est-ce à dire que j’ai le réflexe d’être brave? Non, comme tout le monde je vais vers la sécurité, peu importe la forme qu’elle prend, macédoine sur un pide. Mais c’est seulement à force d’essayer que j’arrive à plier les coins de ma sécurité – le courage est-il dedans ou dehors?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s