5 aout 2017

je suis lente dans l’existence
un diésel voilé
une joie              par exemple

(Vanessa Bell, « étain animale », Françoise Stéréo)

 

***

 

Je choisis d’arrêter la course, d’être lente dans l’existence. Ralentir consciemment demande de l’énergie, surtout au début; cette énergie sert normalement à accélérer le pas pour rattraper les autres, réels ou imaginaires, quand on s’est attardé.e à prendre une photo et à en composer un roman comme on tisse un gâteau pişmaniye.

Ralentir prend du temps. Mettre un voile sur son moteur, apprécier le plafond dans un effort de stopper les ruminations, croquer dans sa joie intérieure et ramasser les miettes qui tombent : tout cela demande du temps. Mais j’ai tout le temps du monde, et même s’il ne me servait qu’à ralentir, je serais satisfaite. Lentement satisfaite.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s