24 aout 2017

[…] each time I steal
toward rites I do not know, waiting for the lost
ingredient, as if salt or money or even lust
would keep us calm and prove us whole at last.

(Anne Sexton)

 

***

 

Quand ma journée démarre sur les chapeaux de roues, elle commence aussi avec une frustration : je n’ai pas eu le temps de faire mes rituels. Cette simple pensée oblitèrera d’une ombre la suite de la journée. Comme si l’énergie du sourire et la légèreté ne pouvaient venir que du déjeuner, du blogue et du thé. Dans cet ordre.

S’agit-il d’aller vers des rites que je ne connais pas ? Ou plutôt d’abandonner la chasse à l’ingrédient perdu et de perdre mes ingrédients comme une poignée de certitudes ? Dans mon sillon, que des doigts en signe de paix, de victoire, ouverts aux rites qui me trouveront de l’autre côté de l’océan. Et que je connais déjà.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s