17 juillet 2017

Le voyage est de la famille.

(Anonyme, poème trouvé par terre rue Mouffetard, Paris)

 

***

 

Le voyage est un déjà-vu ambulant, une série de signes qui ne me pointent rien d’autre sinon que je suis au bon endroit, bien qu’il y ait tant de bons endroits possibles. Revenir sur mes pas même si ce n’est pas le bon café, y trouver sur le menu les deux choses dont j’avais envie (jus de sureau et baklava), y entendre quatre chansons que j’ai écoutées en boucle cette année en voulant être là-bas. Maintenant, là-bas est ici; le choc est sucré et sirupeux.

Le voyage est une grande famille dont je fais partie. Une famille de sons, une famille de sens. À mon tour, de ma voix grumeleuse et involontaire, je peux façonner quelques poèmes pour rappeler aux passants qu’ils sont ici, dans leur propre rêve.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s